Il subsiste l’idée impérialiste que la musique est un phénomène universel qui traverse le temps et les sociétés humaines. S’il est un fragile lien que tissent les artistes du programme 2018, ce serait peut-être justement cet engagement à la dissolution de la musique par le spectacle de la musique, avec toutes les conséquences de vie que cela implique. Phill Niblock ne se dit pas musicien, mais artiste intermedia. Billy Roisz fait boguer les correspondances entre son et lumière. Joe Colley annihile le statut de l’auteur-artiste. Kill incarne le meurtre du rock. Martin « demolition » Rev fit entrer le punk dans les galeries d’art. Il y aura aussi une guitare sèche sans amplification, des manches phallus pétés et des gendarmes en campagne de prévention.

Hébergez des artistes!
Devenez bénévoles!
Inscrivez-vous aux workshops!